© Sciences@CECC 25 novembre 2019

Charlevoix - Une région sculptée par le ciel

 

Il y a 400 millions d'années environ, une météorite de 4,5 km de diamètre frappait la Terre, sculptant ce que les premiers colons allaient éventuellement appeler Charlevoix.

Cette région, petite partie de la future Amérique du Nord, était très différente d'aujourd'hui. Elle était d'ailleurs positionnée au sud de l'équateur!

400-Ma-Moll_Dev_GPT-min-1.jpg

Un tel événement astronomique bouleverse inévitablement le paysage, tout comme le sous-sol. Depuis 400 millions d'années en outre, la tectonique de plaques a grandement modifié la croûte terrestre tout en déplaçant les continents de plusieurs milliers de kilomètres. Aussi, des dizaines d'ères glaciaires ont eu lieu; les glaciers sont des agents d'érosion puissants, sans compter les autres comme le ruissellement, le vent, etc.

 

Pour ajouter à la complexité, Charlevoix est à la jonction de trois des quatre grandes régions du Québec, qui n'ont pas la même origine géologique: le Bouclier canadien, les Basses-Terres-du-St-Laurent ainsi que les Appalaches. Les nombreux affleurements rocheux accessibles de Charlevoix reflètent donc cette diversité géologique hors du commun.

 

Le projet de Géoparc de Charlevoix

Cela fait des années que la mise en valeur du passé géologique de la région est dans l'air. L'organisme OGC en fait la promotion depuis 2009, et les activités de l'Observatoire de l'Astroblème de Charlevoix vont dans ce sens depuis 2014.

 

Sciences@CECC a repris les rênes du projet à l'automne 2018. Un comité du Géoparc a été mis sur pied avec des gens de la région et de l'extérieur. Le comité a, entre autres, rédigé une demande de subvention, dans le but de soutenir et stimuler le développement, le renouvellement et la structuration de l’offre touristique de la région de Charlevoix. Ceci se fera dans un premier temps en menant une étude de faisabilité pour faire de Charlevoix un Géoparc mondial UNESCO.

"Par l'étude de faisabilité, le projet de Géoparc commencera à se concrétiser et ce, grâce à une volonté régionale."

Pierre Verpaelst, membre du CA de Sciences@CECC, et géologue instigateur du projet.

Nous avons le soutien financier de l'Entente de partenariat régional en tourisme, de la MRC de Charlevoix-Est, de la MRC de Charlevoix et de donateurs privés qui ont à coeur le développement de la région. Parmi une dizaine de firmes invitées à soumissionner, la firme GUEPE a déjà été sélectionnée et mène actuellement cette étude de faisabilité.

Mission, vision et valeurs du futur Géoparc de Charlevoix:

Mission

Mettre Charlevoix en valeur par son origine météoritique d’importance géologique internationale selon le modèle global de protection, d’éducation et de développement durable que sont les Géoparcs mondiaux UNESCO.

 

 

Vision

Inscrire Charlevoix au sein des Géoparcs mondiaux UNESCO d'ici 2022; le premier géoparc dans un cratère d’impact météoritique.

 

 

Valeurs

Éducation et divertissement

Prise de conscience

Appropriation et fierté

Préservation et postérité

L'Observatoire de l'Astroblème de Charlevoix est le centre d'interprétation régional voué à démystifier l'Astroblème de Charlevoix et les cratères d'impacts météoritiques en général. L'aspect éducatif du futur Géoparc de Charlevoix émanera donc naturellement de cet entité. De quelle manière? Plusieurs organisations offrent déjà de superbes activités récréotouristiques dans la région. En plus d'être fédérateur, l'Observatoire contribuerait à leur ajouter un intéressant volet éducatif, complémentaire d'une activité à l'autre.

"Un Géoparc mondial UNESCO serait la suite logique aux activités éducatives de mise en valeur du territoire que nous offrons depuis 2009."

 

Jean-Michel Gastonguay

Président de Sciences@CECC et fondateur de l'Observatoire de l'Astroblème de Charlevoix

Professeur de physique au Centre d'études collégiales en Charlevoix

Le comité du Géoparc de Charlevoix a déjà ciblé les organisations qui seront approchées sous peu pour la phase de démarrage :

Parc national des Grands-Jardins
Parc national des Hautes-Gorges
Le Train de Charlevoix
Katabatik
Héli-Charlevoix
Centre écologique Port-au-Saumon
Aventurex-Les Palissades
La Traversée de Charlevoix
Le Défi des 5 sommets
Show More

De plus:

ont déjà fourni leur appui à l'étude de faisabilité. 

"Nous invitons les autres organisations qui voudraient potentiellement devenir des partenaires à nous contacter. Le travail fédérateur commence!"

David Bernard, chargé de projet Géoparc

Responsable des services éducatifs et professionnels pour GUEPE

L'étude de faisabilité se déroulera durant tout l'été et une partie de l'automne 2019 afin d'obtenir un rapport en milieu d'automne 2019. L'étude permettra entre autres de valider l'intérêt des entreprises récréotouristiques de la région à ce que Charlevoix devienne un Géoparc mondial UNESCO, ainsi que de déterminer un ou des modèles de gestion durable d'une telle organisation.

 

Il va sans dire qu'un Géoparc mondial UNESCO favoriserait une augmentation de l'achalandage touristique et une meilleure rétention dans la région de Charlevoix, avec évidemment des retombées économiques dont la région a bien besoin.

 

Charlevoix s'ajouterait alors à la liste grandissante des Géoparcs canadiens UNESCO de PercéStonehammer, et Tumbler ridge, ainsi qu'à celle des Géoparc mondiaux UNESCO. 

Cette étude est réalisée grâce à la contribution financière (52%) du ministère du Tourisme et de Tourisme Charlevoix, sans engager la responsabilité de ces derniers à l’égard de son contenu.

Ce projet bénéficie d'une aide financière (14%) dans le cadre du Programme de soutien aux projets structurants améliorant les milieux de vie de la MRC de Charlevoix-Est.

Ce projet bénéficie d'une aide financière (14%) dans le cadre du Programme de soutien aux projets spéciaux de la MRC de Charlevoix.

Sciences@CECC contribue financièrement (20%) à cette étude grâce à des donateurs privés.

Sciences_CECC_Noir_PNG.png